Qui est Philip Chiang ?

L’inspiration qui se cache derrière son succès

PHILIP CHIANG
Cofondateur de P.F. Chang’s

Philip Chiang est né à Shanghai et a grandi à Tokyo, avant de déménager à San Francisco, aux États-Unis. Dans les années 60, sa mère a ouvert The Mandarin, l'un des premiers restaurants chinois des États-Unis servant des recettes provenant d'autres régions de celle du Canton. Lorsque The Mandarin fut reconnu pour sa fine cuisine, un autre s’est ouvert à une seconde adresse dans Beverly Hills.

Après avoir été diplômé de l'Art Center College of Design à Los Angeles, Chiang a dirigé The Mandarin pendant de nombreuses années avant d'ouvrir, à Hollywood, un restaurant au concept différent appelé The Mandarette dans la partie ouest d’Hollywood. Plus abordable et accessible, le restaurant sert des plats traditionnels avec une touche de modernité qui attire son lot de succès, l’attention des clients ainsi que celle du restaurateur Paul Fleming.

Après avoir ouvert Ruth’s Chris Steak House à Beverly Hills, Fleming était à la recherche de nouvelles opportunités. En 1992, Chiang a accepté un poste de consultant dans un restaurant chinois à Scottsdale, en Arizona, que Fleming avait récemment acquis. Un an plus tard, les deux hommes ont ouvert le premier P.F. Chang’s et, aujourd'hui, nous pouvons compter plus de 270 adresses dans le monde entier.

Le mandat du restaurant est de créer de délicieuses recettes que les clients ne peuvent obtenir nulle part ailleurs. Philip Chiang a donc actuellement le mandat de consultant culinaire afin d’assurer que P.F. Chang’s conserve ses valeurs d’origine. Il supervise également le développement de nouveaux plats et est responsable du menu actuel.

Lorsque Chiang n’est pas afféré à ses tâches de consultation, il peint et poursuit son amour des arts à Los Angeles. Il passe également d’agréables moments avec sa fille.